San Gemini, Italie, informations touristiques et éléments culminants de la ville antique de San Gemini

Photo de San Gemini (Umbria region)

San Gemini Hôtels

Ou
Trouver des hôtels

Visiter San Gemini

San Gemini est une ville médiévale (avec une quantité importante de développement récent) vers le sud de la région ombrienne du centre de l'Italie et bien que la ville ne soit généralement pas considéré comme une déstination touristique il y a plusieurs bâtiments historiques intéressants ainsi que des oeuvres d'art à apprécier durant votre visite, en particulier parmis les églises.

Le quartier historique de San Gemini a beaucoup de charme - il est situé au sommet d'une colline et est clairement divisée en deux parties. La partie la plus ancienne a la forme d'une ellipse irrégulière et contient un enchevêtrement de rues étroites, tandis que les ruelles de la ville moderne s'enroulent autour de la colline, avec de longues rues qui mênent jusqu'à la Piazza Garibaldi.

A la découverte de San Gemini : guide de voyage et de tourisme

Il y a des murs défensifs autour de San Gemini qui ont été construits à différentes époques : dans l'antiquité il y avait cinq ou six portes d'entrée, mais la moitié d'entre eux ont disparu à cause de glissements de terrain. Les portes restantes sont appelées Portella, Porta Burgi (la porte du village) et Porta Tuderte.

Piazza in San Gemini old town

Le Carsulae romain

Commencez votre visite dans la partie la plus ancienne de San Gemini avec une visite des ruines de l'ancienne « Carsulae », fondée par les Romains le long de la Via Flaminia et qui jouissent de la période la plus prospère de l'âge romain imperial.

La ville antique était un forum, les fameux temples « Gemini », et un amphithéâtre et des fouilles ont révélés la structure de ces bâtiments, en particulier l'orchestre et la salle. Il semble possible que les jeux de gladiateurs ont eu lieu à l'origine dans l'amphithéâtre, et vous pouvez aussi voir les restes d'une maison romaine avec des mosaïques au sol.

Dans le quartier historique de San Gemini, vous pouvez voir l'église de Saint-Damien, qui semble avoir été construits sur les bâtiments du Forum Romanum et aussi la célèbre arche de Saint Damien, la porte de la ville antique de Carsulae, qui a été construit avec de gros blocs de calcaire, mais sans l'aide de mortier. À l'origine l'arc était dédié à l'empereur Trajan.

L'Église de Saint Francis

En passant par la Porta Burgi, vous trouverez l'église de Saint Francis, avec un toit d'envergure dans un style franciscain. Le portail de l'église est typique de ceux construits par les Franciscains en Ombrie au XIIIe siècle, avec un arc brisé et surtout sculpté dans l'albâtre, utilisé dans le linteau, les colonnes et les chapiteaux de marbre de Carrare.

On pense que l'église remonte au 13ème siècle, mais il est difficile de déterminer si elle avait été construite dans les années où St. Francis était vivant, comme le dit la tradition locale.

L'église de Saint Francis a un style majoritairement gothique et son intérieur a une nef avec sept grandes arcades. Il contient diverses fresques réalisées entre les 13ème et 14ème siècles : parmi eux la « Crucifixion » et la "Madone et l'enfant", les deux artistes ombriennes anonymes. L'Adoration des Mages est également remarquable, vraisemblablement de Livio Agresti * (1508-1579), né à Forlì et appelé « Ricciutello ».

Pretoria Palazzo in San Gemini

L'Église de Saint Giovanni

De la Porta Tuderte, vous pouvez maintenant entrer dans l'église de Saint Giovanni, construit à l'époque lombarde et avec une façade qui date de 1199. L'église fait partie des plus anciens édifices religieux de San Gemini, bien que son plan d'origine est difficile à déchiffrer. Le portail central est particulièrement remarquable avec deux montants reposants sur deux lions accroupis, au-dessus desquels se trouve une fenêtre à meneaux.

À l'intérieur de l'église il y a de grands piliers octogonaux et sur un des autels, on voit un tableau de la Madonna della Cintola attribué à Giovanni Battista manne * (XVIe siècle). De l'autre côté se trouve une autre peinture de la Vierge du Rosaire (XVIIe siècle), traditionnellement attribuée à Simeone Ciburri (1591 circa-1624)

Les décorations de la mosaïque du portail ouest étaient signés Cosmati Maestri, qui était une société de marbriers et une autorité sur les incrustations polychromes de la pierre, tels que planchers, chaises épiscopales et chaires. Dans ce cas, les mosaïques ont été faites avec la pierre blanche et rouge et duporphyre vert.

L'Église de San Carlo

Passons maintenant à l'église de San Carlo, qui s'appelait autrefois Incertis de Santa Maria. A l'intérieur, l'église se compose d'une grande salle rectangulaire, qui ne semble ne pas avoir été conçu comme un lieu de culte. Toutefois, la verrière Pierre, appuyée par des capitales qui rappellent le style des éléments fictifs-classique Français et ne sont pas rare dans le quartier médiéval ombrien, est remarquable.

L'église est situé à proximité du Palazzo Vecchio et a été construite après que des dommages graves ont eu lieu au moment de Frederick II. Il a une simplicité grave, caractérisée par une grande arche et un escalier. L'intérieur a été peint par certains peintres ombriens mineures avec des scènes très réalistes de la vie rurale, dans lesquels se distinguent les multiples figures de chevaux.

Selon l'historien de l'art Pardi ces oeuvres d'art fournissent un bref historique du développement de l'art ombrienne. Notez comme exemples le San Bernardino, qui montre des formes byzantines (probablement peints entre 1444, l'année de la mort du saint et 1450, l'année de sa canonisation). Parmi les autres œuvres d'art, nous pouvons voir la Madone intronisé avec les anges par Ottaviano Nelli. Une autre partie de cette histoire de l'art est la Madone intronisé avec Sebastian Saints et Stephen, dans lequel tous les éléments de l'art ombrienne sont inclus - le dessin distinct, la nature statique des figures et des visages expressifs, montrant l'humilité.

View of village looking uphill

L'Église cathédrale de St Gemini

Maintenant, nous arrivons à la cathédrale église de San Gemini, dédiée à St. Gemine. Cette cathédrale a été reconstruite plusieurs fois au cours des siècles et date probablement du 12ème siècle - bien que certaines découvertes suggèrent qu'elle a été construite sur les fondations d'un ancien édifice romain.

L'intérieur de la cathédrale est maintenant dans un style néo-baroque, mais le style gothique d'origine peut être vu sous la forme de l'abside. La façade est caractérisée par un grand arc pointu et une fenêtre de style gothique. Au sein de l'église, il y a quelques peintures, comme St. Matthew et l'ange par Giovanni Baglione, un peintre romain (1566-1643).

L'Église abbatiale Saint Nicolò

Une mention spéciale va à l'église Abbatiale de Saint Nicolò, en partie parce qu'il est mentionné dans le plus ancien document faisant référence à San Gemini, datant de 1036. À cause de cette histoire, l'église abbatiale de Saint Nicolò est très cher aux habitants de San Gemini.

Au cours des siècles l'église a subi des dommages graves. Elle fut restaurée au milieu des années 60 par G. Martelli, mais son excellent portail est une copie par Fernando Onori (l'original a été vendue par un antiquaire à un collègue américain qui est passé par la suite pour le Metropolitan Museum of Art à New York, où il peut encore être vu).

L'église de Saint-Nicolas a été construite sur les ruines d'une ancienne église, dont les vestiges émergent comme dans les capitales. La façade est caractérisée par une tour, située à droite. Le portail est un chef-d'œuvre de l'art italien médieval ;  Il est soutenu par deux lions et a des montants de porte sculptées de volutes de feuillage. Avant il y avait des scènes représentant deux chiens mordant une truie, un aigle protégeant son nid et un ange avec une fleur dans sa main.

L'intérieur de l'église a trois nefs, mais la plupart des fresques plus anciennes sont perdues. Parmi les plus anciennes oeuvres d'art a avoir survécus, nous citerons la « Madonna in Trono », par Rogerio de Todi.

Autres faits saillants à San Gemini

Vous pouvez terminer votre tour de San Gemini avec une visite du musée dédié à Guido Calori (1885-1960) dans lequel il y a beaucoup d'œuvres du sculpteur, qui était un artiste très habile qui a créé des statues et des peintures de sujets religieux et était déjà célèbre au début du XXe siècle quand il a fait une bonne impression sur les critiques avec sa résurrection , envoyé à l'exposition romaine de 1911.

San Gemini est également une destination intéressante pour les amoureux de la nature, parce que la zone environnante est connue pour le typique paysage ombrien, accompagné par les bienfaits des eaux minérales célèbres, universellement connues pour leurs effets thérapeutiques. Vous pouvez également profiter des plats de nourriture locale de bonne qualité faites avec des produits locaux y compris des truffes, cèpes et asperges.

Où se trouve San Gemini ?

San Gemini est situé à un courte distance au nord-ouest de la ville de Terni, au sud de l'Ombrie du sud au coeur de l'Italie  (l'Ombrie est la région au nord de Rome).

Vous trouverez plus de lieux à proximité dans le Ombrie guide de voyage

Voir aussi:

Carte de San Gemini et lieux à visiter

San Gemini lieux à visiter

Terni

Terni

Le centre ancien de Terni et l'environnement naturel de la cascade de Marmore forment ensemble une destination variée

Terni guide

Narni

Narni

La partie la plus ancienne de Narnia a conservé une grande partie de son caractère médiéval, ses palazzos et ses ruelles

Narni guide

Amelia

Amelia

La ville fortifiée d'Amelia compte de nombreux palais et monuments des XVIe au XVIIIe siècles

Amelia guide

Lugnano in Teverina

Lugnano in Teverina

Le village médiéval de Lugnano in Teverina compte plusieurs bâtiments historiques intéressants, dont la collégiale de Santa Maria Assunta.

Lugnano in Teverina guide

Spoleto

Spoleto

De nombreux monuments historiques, de la période romaine à la Renaissance, font de Spoleto une destination très prisée

Spoleto guide

Todi

Todi

Les beaux palais médiévaux, une cathédrale et le musée étrusque sont parmi les points forts d'une visite à Todi

Todi guide